dimanche, 10 août 2008





Quand je mordrais un fruit, tu connaitras ses délices.
Pablo Neruda