samedi, 25 octobre 2008

bad in a life

.





Quand le ciel est couvert,
le soleil n'a pas vraiment disparu.




C’est un jour blanc.
Au rebord de la fenêtre, je savoure une choucroute,
quelques patates et du fromage mont d’or. C’est un jour ou l’on est bien sous une couverture…
C’est le premier jour de repos, du « stop to break and down » qui débute dans la fraicheur des alpages.
La bise est levée, les arbres se lâchent, s’éteignent et écoutent « in a sentimental mood » de John Coltrane.
J’ai entrepris d’aller voir grand-mère, et d’aller flotter sur la mer de nuages.
Je me sens défait du bouillon de culture où « les » voir avant me réjouissait.
Je sais que le marais boueux où la végétation pourrit, continue à s’asticoter.
je reviendrais bientôt me baigner. :-)

vendredi, 24 octobre 2008

jeudi, 23 octobre 2008

la fille de la gare



Jamais en la croisant, même de très près, il ne s'est produit quelque chose.
Et c'est aujourd'hui, au début de cet automne frais où les écoliers se retrouvent et les arbres deviennent orange que cette jeune femme m'accorde un regard...

mercredi, 22 octobre 2008

La femme poussin



En face la femme poussin me parlait,
et malgré son œil en désaccord avec l'autre et son air joyeusement niais,
je reconnus en elle une plaisante fraîcheur de vivre.

mardi, 7 octobre 2008

mercredi, 1 octobre 2008

jasi





"Tripons ensemble, et mettons un peu de cette musique improvisée qui n'existe
qu'en situation, qui prend forme que dans son interprétation..."